Article 1792 du Code civil : comment fonctionne-t-il ?

Date : 
27
April
2022
Durée : 
5
 min
Écrit le 
27
April
2022
 -  
Mis à jour le 
9
November
2022
Temps de lecture : 
5
 minute
 minutes
article 1792 du code civil
En Bref

L’article 1792 du code civil a donné naissance à trois responsabilités différentes :

  • la responsabilité civile décennale (RCD) pour les dommages affectant la solidité d’une construction ou de ses éléments indissociables et ceux qui la rendent inhabitable ou impropre à l’usage auquel elle est destinée ;
  • la responsabilité biennale de bon fonctionnement pour les éléments d’équipement ;
  • la garantie de parfait achèvement.

L’article 1792 permet au futur propriétaire (maître d’ouvrage) d’obtenir la réparation des dommages sans devoir attendre une décision de justice.

Nous allons voir dans cet article le champ d’application de ces responsabilités et les conséquences de celles-ci.

Que dit l’article 1792 du code civil ?

L’article 1792 du code civil instaure une responsabilité pour les constructeurs :

“Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître ou l'acquéreur de l'ouvrage, des dommages, même résultant d'un vice du sol, qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou qui, l'affectant dans l'un de ses éléments constitutifs ou l'un de ses éléments d'équipement, le rendent impropre à sa destination. Une telle responsabilité n'a point lieu si le constructeur prouve que les dommages proviennent d'une cause étrangère.”

De cet article découle la responsabilité décennale pour les dommages sur l’ouvrage.

Par ailleurs, cette responsabilité a donné naissance à la souscription obligatoire de l’assurance décennale. En effet, en tant que professionnel du bâtiment, vous devez couvrir l’ensemble des risques relevant de cette responsabilité pendant 10 ans à compter de la réception des travaux. Cette obligation a été créée avec la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Dès que votre responsabilité peut être engagée sur le fondement de l’article 1792 du code civil, vous devez souscrire une assurance décennale. Celle-ci doit être prise avant le début des travaux et vous devez fournir une attestation à votre client.

<div class="article-highlight_component is-cta"><div class="article-highlight_emoji is_cta"></div><p>Si vous êtes maçon, plombier, électricien, peintre ou un autre professionnel du bâtiment, Stello a créé pour vous une garantie décennale afin de couvrir tous vos travaux pendant 10 ans ! Elle comprend aussi une RC Pro pour les dommages aux tiers ou aux biens causés au cours de la vie de votre entreprise.</p></div>

Qu’est-ce que la responsabilité décennale ?

Qui est concerné par la garantie décennale (article 1792-1) ?

Tout constructeur d’un ouvrage neuf ou existant est responsable des dommages qui peuvent survenir sur la construction pendant 10 ans. Il engage sa responsabilité vis-à-vis du futur propriétaire de la construction et des acquéreurs successifs.

Par exemple, si vous êtes architecte, entrepreneur, technicien, promoteur, vendeur d’immeuble à construire, ingénieur, artisan ou micro-entrepreneur, vous êtes concerné par la responsabilité décennale et devez vous couvrir avec une garantie décennale.

Par ailleurs, si le premier propriétaire du bien construit le vend au bout de cinq ans, vous serez toujours responsable des éventuels dommages envers l’acheteur jusqu’à la fin du délai de 10 ans.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji is_hand"></div><p>Un particulier qui construit lui-même un bien doit également s’assurer.</p></div>

Il s'agit d'une présomption de responsabilité. Le propriétaire n'a pas besoin de prouver votre faute pour obtenir la réparation du dommage.

Pour que votre responsabilité n’entre pas en jeu, c’est à vous de prouver que les désordres résultent d’une cause étrangère : le fait d’un tiers, une faute du propriétaire ou en cas de force majeure.

Qu’est-ce qu’un ouvrage ?

L’ouvrage doit être de nature immobilière : se rattacher au sol, au sous-sol ou à un autre immeuble. Il peut s’agir d’un bâtiment, mais également de tous les éléments concourant à la constitution d’un édifice.

Quels sont les travaux concernés ?

La responsabilité décennale couvre aussi bien les travaux de construction que les travaux de rénovation d’une maison ou d’un bâtiment. Il peut s’agir de travaux sur les murs, la charpente, la toiture… Elle couvre les malfaçons non décelables lors de la réception des travaux. En effet, les vices de construction ne sont pas visibles par un non-professionnel du bâtiment au moment de la réception des travaux.

Lors de la réception des travaux, le maître d’ouvrage peut aussi émettre des réserves. Il s’agit de défauts ou de vices apparents constatés. Ces désordres réservés peuvent donner lieu à la mise en jeu de la garantie décennale. En tant que constructeur, vous devez effectuer les travaux nécessaires à la levée des réserves.

En effet, vous êtes responsable de tous les désordres qui affectent la solidité de l’ouvrage et le rendent inhabitable ou impropre à l’usage auquel il est destiné.

Les dommages touchant les éléments suivants sont couverts :

  • ouvrages de fondation et d’ossature ;
  • ouvrages de viabilité (par exemple, l’assainissement) ;
  • ouvrages avec fondations (par exemple, une terrasse ou une piscine).

Quelle est la responsabilité de l’article 1792-2 du code civil ?

L’article 1792-2 du code civil a étendu la responsabilité décennale aux éléments d’équipement indissociables de l’ouvrage : canalisation, plafond, plancher, chauffage central…

En effet, vous êtes également tenu de réparer les malfaçons qui compromettent la solidité des éléments d’équipement indissociables des ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos et de couvert.

Un élément d’équipement est considéré comme indissociable d’un ouvrage lorsque sa dépose, son démontage ou son remplacement ne peut s’effectuer sans la détérioration de l’ouvrage.

Par ailleurs, la jurisprudence, c’est-à-dire les décisions rendues par les cours et tribunaux, a tendance à élargir la responsabilité des constructeurs. Elle peut également concerner des équipements dissociables lorsque le dysfonctionnement porte atteinte à la sécurité des personnes et si celui-ci rend impropre le bien à sa destination (par exemple, si l’activité pour laquelle il est destiné ne peut plus être exercée dedans).

Le délai de 10 ans de la garantie décennale est-il un délai de forclusion ou de prescription (article 1792-4-3) ?

Le délai de 10 ans est un délai de forclusion. Ainsi, la reconnaissance de la responsabilité par le constructeur n'interrompt pas le cours de ce délai. Il s'agit du délai pendant lequel le propriétaire peut demander l'application de la responsabilité décennale.

Comment est utilisée la responsabilité décennale ?

Normalement, le maître d’ouvrage est tenu de contracter une assurance dommages ouvrage (DO). Elle “préfinance” les travaux de réparation des dommages relevant de la garantie décennale des constructeurs.

En pratique, si le propriétaire découvre des dommages relevant de la responsabilité décennale, son assurance prendra en charge l’indemnisation des travaux. Ensuite, celle-ci se retournera contre vous et votre assurance.

Cependant, la plupart du temps le maître d’ouvrage n’aura pas souscrit d’assurance dommages ouvrage. En cas de dommages constatés, celui-ci vous contactera directement. Vous pourrez alors effectuer les travaux nécessaires à la réparation des dommages ou faire jouer votre garantie décennale.

À quoi correspond la garantie biennale de l’article 1792-3 du code civil ?

L’article 1792-3 du code civil prévoit une garantie biennale de bon fonctionnement :

« Les autres éléments d'équipement de l'ouvrage font l'objet d'une garantie de bon fonctionnement d'une durée minimale de deux ans à compter de sa réception. »

En tant que professionnel du bâtiment, vous devez réparer et/ou remplacer les éléments d’équipement qui ne fonctionnent pas durant les deux années qui suivent la réception des travaux. Il s’agit des équipements non couverts par la garantie décennale.

À quoi correspond la garantie de parfait achèvement de l'article 1792-6 du code civil ?

L’article 1792-6 du code civil prévoit une dernière garantie :

« La garantie de parfait achèvement, à laquelle l'entrepreneur est tenu pendant un délai d'un an, à compter de la réception, s'étend à la réparation de tous les désordres signalés par le maître de l'ouvrage, soit au moyen de réserves mentionnées au procès-verbal de réception, soit par voie de notification écrite pour ceux révélés postérieurement à la réception. »

Vous devez donc réparer tous les désordres constatés par le propriétaire du bien dans l’année qui suit la réception des travaux.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji is_hand"></div><p>Heureusement, l’usure normale et l’usage du propriétaire ne relèvent pas de votre responsabilité !</p></div>

Comment est définie la réception des travaux ?

La réception des travaux est l’acte par lequel le maître d’ouvrage (propriétaire) accepte l’ouvrage, avec ou sans réserves. Il s’agit du point de départ du délai de 10 ans de la garantie décennale et du délai de deux ans de la garantie biennale.

Les réserves sont des indications de défauts ou de vices apparents par le maître d’ouvrage. Par exemple, il peut s’agir d’un élément qui ne correspond pas à ce qui a été mentionné dans le contrat ou des travaux mal effectués.

Pour valider les travaux ou émettre des réserves, il est nécessaire d’établir un procès-verbal de réception des travaux. Celui-ci est effectué avec le maître d’ouvrage. Vous pouvez ainsi convenir du délai pour effectuer les travaux nécessaires à la levée des réserves.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji is_hand"></div><p>Si le maître d’ouvrage ne réceptionne pas les travaux, vos responsabilités de l’article 1792 du code civil ne s’appliquent pas. Il devra saisir le tribunal et prouver votre faute pour obtenir la réparation du dommage.</p></div>

À découvrir ensuite

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Les Start-ups et la Responsabilité Civile Professionnelle : Ce que vous devez savoir

Start-ups : Découvrez l'importance cruciale de la Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro), ne loupez rien.

Start-ups et assurance RC Pro : Guide complet pour protéger votre aventure entrepreneuriale

Start-ups : Découvrez comment l'assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) devient le bouclier essentiel.

Cas Pratiques RC Pro : Apprenez des Erreurs pour Protéger Votre Entreprise

Découvrez les leçons essentielles de cas pratiques en assurance Responsabilité Civile Professionnelle pour protéger votre entreprise.

RC Pro et l'indemnisation des clients : Un Pilier de la Protection Financière

L'assurance RC Pro et l'indemnisation des clients qui ont subi un préjudice suite à des erreurs ou négligences du professionnel.

Comment choisir la bonne assurance RC Pro

La RC Pro offre une couverture complète et fiable contre les conséquences financières. Découvrez comment bien la choisir.

Comparaison Assurance RC Pro et Assurance Décennale

Il est essentiel de choisir la bonne assurance pour votre entreprise. Les deux types d'assurances souvent confondus sont la RC Pro et la Décennale.

L'Assurance RC Pro pour les SASU

Dirigeant d'une SASU, il est essentiel de protéger votre entreprise et votre même. Une des mesures les plus importantes pour atteindre cet objectif est la RC Pro.

Un Guide Complet sur la RC Pro pour les entrepreneurs modernes

L'assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) se démarque comme le bouclier de protection essentiel dont chaque entrepreneur moderne a impérativement besoin.

Qui doit s’assurer en RC pro ?

De nombreuses professions exigent une assurance RC Pro en raison des risques spécifiques liés à leur activité. Il est essentiel de se protéger contre les dommages ou préjudices causés dans l'exercice de leurs fonctions.

Quelle est la différence entre la RC pro et la garantie RC privée

La RC Pro est une assurance essentielle pour les professionnels. La RC Privée est une assurance destinée aux particuliers.

10 Cas de litiges courants que couvre la RC PRO

La RC Pro offre une couverture étendue pour diverses situations potentielles qui pourraient entraîner des pertes financières pour votre entreprise ou causer des préjudices à des tiers.

Quelle est la différence entre la RC PRO et la RC exploitation ?

La RC Pro et la RCE sont deux types d'assurances essentielles pour les entreprises, visant à couvrir différents aspects de leur responsabilité légale.

Comment faire un devis de RC Pro ?

La RC pro protège les entreprises et les pro. Cette couverture ainsi que son tarif varie selon la profession ou l'entreprise concernée.

Le guide de résiliation : résilier son assurance RC pro

Guide de résiliation : Découvrez comment résilier votre RC Pro dans diverses situations.

L'Attestation de Contrat RC Pro : Votre Bouclier de Protection Professionnelle

Assurance RC Pro : Tout savoir sur l'attestation, ses implications légales et son importance pour les professionnels réglementés.

Mon attestation d'assurance me couvre-t-elle en télétravail ?

Si vous travaillez depuis votre domicile, il est possible que votre employeur vous demande de fournir une attestation d'assurance habitation.

Garantie décennale : quels travaux couvre-t-elle ?

La garantie décennale est une obligation légale pour tout artisan dès lors qu'il intervient sur un chantier de construction (loi 78.12 du 4 janvier 1978).

Plomberie : bien choisir votre garantie décennale

Quels que soient les travaux de plomberie que vous réalisez sur un ouvrage, vous devez être couvert par une assurance décennale.

Electricien : 3 conseils pour votre assurance décennale

En tant qu'électricien, quel que soit votre statut, votre responsabilité professionnelle est engagée sur tous les chantiers sur lesquels vous intervenez.

5 minutes pour tout comprendre de l'assurance décennale des maçons

Quel que soit le statut de votre entreprise de maçonnerie, et même en tant qu'auto-entrepreneur, vous êtes responsable des travaux que vous effectuez.

Assurance décennale en BTP : Comment trouver la bonne ?

En tant qu'artisan du bâtiment, la souscription à une assurance décennale est obligatoire et vous devrez montrer l'attestation avant le début des travaux.

Attestation garantie décennale : comment ça marche ?

L’attestation d’assurance décennale est la preuve qu’un artisan ou une entreprise est bien couvert en cas de dommages survenant sur le chantier.

La garantie décennale est-elle obligatoire ?

La loi Spinetta encadre la responsabilité décennale et impose aux professionnels du bâtiment de souscrire à des garanties.

Que couvre la garantie décennale ?

L'assurance de responsabilité civile décennale couvre les dommages qui pourraient apparaître après la réception des travaux.

La garantie biennale : définition et couverture

La garantie biennale vous permet, en tant que constructeur de travaux, d'être protégé pendant les deux années suivant la réception des travaux.

Assurance décennale pour les auto-entrepreneurs : bien la choisir

L'assurance responsabilité civile décennale permet de garantir vos travaux en tant qu'auto-entrepreneur sur une durée de 10 ans.

Garantie pompe à chaleur : quelle décennale ?

L’installation d’une pompe à chaleur implique des responsabilités pour tous professionnels engagés dans le chantier.

Article 1792 du Code civil : comment fonctionne-t-il ?

L’article 1792 du code civil comprend : la responsabilité civile décennale, la responsabilité biennale et la garantie de parfait achèvement.

Quelle garantie décennale choisir pour la menuiserie extérieure ?

En tant que menuisier, vous avez l'obligation de souscrire une assurance décennale au même titre que les autres artisans.

Quel prix pour une assurance décennale ?

L'assurance décennale est une protection pour tout artisan qui intervient sur un chantier. Elle couvre les défaillances pendant 10 ans.

Responsabilité civile professionnelle : Combien ça coûte ?

Le prix de l'assurance responsabilité civile dépend de nombreux facteurs, et peut aller de 15 € par mois à plusieurs milliers d'euros à l'année. Mais pourquoi ?

La RC Pro : définition !

RC Pro, responsabilité civile, assurance pro... découvrez à quoi correspondent ces termes et si votre entreprises est réélement concernée.

La RC Pro du consultant en stratégie

Les contrats de RC Pro diffèrent en fonction de l'activité afin de couvrir les aléas de la meilleure manière, et au meilleur prix.

Que couvre la RC Pro ?

Une entreprise est responsable de tous les dégâts qu'elle peut engendrer. La RC Pro couvre tous les dommages aux tiers que pourrait engendrer l'entreprise.

La lettre type pour résilier son contrat d'assurance pro

Nous mettons à disposition notre modèle de lettre de résiliation afin de faciliter les démarches en cas de résiliation du contrat.

Responsabilité civile de l'employeur : Indispensable quand je recrute !

Découvrez comment protéger votre activité lorsque vous commencer à embaucher. Dès votre premier employé, vos risques changent, et votre assurance pro aussi !

Comment assurer la RC Pro du freelance en informatique ?

Les contrats de responsabilité civile professionnelle ne sont pas les mêmes en fonction de l'activité afin de couvrir les aléas au mieux, et au meilleur tarif.

La RC Pro du développeur informatique

Le principe de responsabilité civile est une des bases de notre société et il s'applique également dans le domaine professionnel.

L'assurance responsabilité civile professionnelle est-elle obligatoire ?

L'assurance RC Pro couvre les dommages aux tiers pouvant être causés par une entreprise. Voici dans quels cas elle est peut-être obligatoire.

Quelle RC Pro pour une agence web ?

Les contrats de responsabilité civile professionnelle diffèrent en fonction de l'activité. Dans le cas d'une agence web, ce genre de contrat est vital.

La RC Pro du consultant en informatique

Dans le cas du consultant en informatique, ce genre de contrat est indispensable afin de pouvoir couvrir d'éventuels dommages aux tiers.

La couverture RC Pro du conseil en management

Les contrats de responsabilité civile professionnelle diffèrent en fonction de l'activité, et également d'une entreprise à l'autre.

On calcule le coût d'un préjudice moral

Découvrez comment le préjudice moral peut concerner non seulement les personnes morales, mais aussi les entreprises et les indépendants.

Comment l'assurance estime le dommage corporel ?

Le tableau d'indemnisation vous permet de mieux appréhender le montant versé par l'assureur suite à un préjudice corporel.

Combien coûte une bonne RC Pro freelance ?

L'assurance RC Pro est un essentiel pour les freelances. Quel que soit le statut ou la taille de l'entreprise cette assurance couvre les dommages au tiers.

Pourquoi souscrire une RC Pro auto-entrepreneur ?

La responsabilité civile professionnelle est une couverture indispensable quelle que soit le statut ou la taille de l'entreprise.

Quelle différence entre RC exploitation et RC activité ?

Assurance professionnelle : tout savoir sur les différences qui existent entre RC exploitation et RC activité.

Devis de RC Pro : comment comparer efficacement les propositions ?

Le devis est souvent la première étape dans la recherche de la bonne assurance responsabilité civile professionnelle.

Attestation RC Pro : où la trouver ?

L'attestation de RC Pro est un document produit pendant la souscription et chaque année lors du renouvellement du contrat. Mais comment la retrouver ?

La déclaration de sinistre de responsabilité civile professionnelle

Quel que soit le type de sinistre, vous disposez d'un délai pour le déclarer à votre assureur.Combien de temps ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

On décortique les garanties de la RC Pro

Le contrat de responsabilité civile professionnelle fait partie des basiques lorsque l'on débute son activité professionnelle.

Faute inexcusable de l'employeur : comment faire face ?

Découvrez pourquoi tous les employeurs sont concernés par le risque de faute inexcusable et comment bien se couvrir.

La RC Pro du coach sportif

Coach sportifs : savez-vous qu'il est important d'assurer votre entreprise pour protéger votre activité ? Il est vivement recommandé de souscrire à une RC Pro pour couvrir les dommages que vous pourriez causer à des tiers. 

Métiers de la sécurité : quelle RC Pro ?

Professionnel de la sécurité : une assurance responsabilité civile peut être obligatoire pour protéger votre activité. Découvrez l'intérêt d'assurer votre entreprise avec une responsabilité civile professionnelle

La RC Pro pour un agent commercial

Agent commercial : découvrez l'intérêt de protéger votre activité en souscrivant à une RC Pro. Protégez votre entreprise contre les dommages que vous pourriez causer à des tiers.

RC Pro ou MRP : Quelle couverture pour l'Auto-entrepreneur ?

Découvrez comment choisir entre RC Pro et MRP pour votre auto-entreprise

Quelles assurances professionnelles pour une SAS ?

Découvrez les assurances professionnelles clés pour votre SAS

Pourquoi faire appel à un courtier en assurance pour trouver sa RC Pro ?

Découvrez comment un courtier en assurance peut vous guider dans le choix de votre RC Pro.