Créer son entreprise : Les 6 risques à éviter !

Date : 
28
March
2021
Durée : 
5
 min
Écrit le 
28
March
2021
 -  
Mis à jour le 
9
November
2022
Temps de lecture : 
5
 minute
 minutes
créer son entreprise
En Bref

Créer son entreprise revient souvent à partir à l'aventure et à tracer son propre chemin sans vraiment savoir à quoi s'attendre. Et une des premières étapes lorsqu'on part à l'aventure est souvent d'évaluer le risque, et de souscrire à une assurance pour le couvrir. Dans le cas de l'entrepreneuriat, certains risques sont assez courants, et bien connus de ceux qui se sont déjà lancés.

1. Le risque de marché

Ce risque est tout simplement le premier que vous prenez dès l'instant où vous parlez de votre idée de business. En confrontant votre projet à la réalité, vous prenez le risque que celui-ci ne rencontre pas son marché.

La bonne nouvelle, c'est que plus vous vous essayez tôt aux avis extérieurs, moins vous perdez de temps à poursuivre une idée qui n'aurait probablement jamais décollé.

2. Le risque de statuts

Rédiger les statuts de votre entreprise est un exercice qui peut être fastidieux, mais indispensable. C'est à ce moment-là que vous définissez le cadre de votre activité, ainsi que les règles qui s'y appliquent.

Il est assez rare qu'un litige naisse à cause de statuts mal rédigés, mais cette erreur peut aggraver une situation déjà mal engagée.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Un vendeur/loueur de skis décide d'installer un food truck sur son parking afin de maintenir son activité à flot en fin de saison.Après quelques semaines d'exploitation, rien n'y fait et plusieurs cessations de paiement entraînent sa société vers un dépôt de bilan, puis une liquidation par le tribunal de commerce. Deux salariés se retrouvent au chômage, et l'administrateur en charge de la liquidation cherche à en savoir plus.</p><p class="highlight-text_margin-top">L'activité de restauration n'avait rien à voir avec les statuts de l'entreprise. L'entrepreneur devra donc rembourser les frais d'assurance chômage pour un montant de 50 000€.</p></div>

3. Le dommage au tiers

Dès que vous commencez à interagir avec des clients, des fournisseurs ou des prestataires, vous prenez le risque de leur causer un dommage. Que ce soit volontaire ou non, vous devrez rembourser tout dommage causé à quelqu'un ou à son matériel.

Les dommages aux tiers existent sous une multitude de formes : de l'erreur de conseil, à la tasse de café renversée sur l'ordinateur d'un client.

<div class="article-highlight_component is-cta"><div class="article-highlight_emoji is_cta"></div><p><strong class="bold-text">Envie de mieux vous rendre compte de vos risques ?</strong></p><p>>>Notre algorithme est capable de vous dire ça en quelques minutes.</p></div>

4. Le litige

Lors de l'établissement d'un contrat de travail ou même à l'occasion d'une simple transaction, le risque de litige existe.

Afin de réduire ce risque au minimum, le plus sûr est tout simplement de faire relire tous ses contrats par un juriste. Heureusement, votre protection juridique professionnelle vous propose une partie conseil. Grâce à des juristes toujours disponibles et des exemples de contrats, vous aurez tout ce qu'il faut pour bien faire les choses.

Dans le cas où le litige serait inévitable, la protection juridique se charge également de le régler à l'amiable ou en justice, avec la prise en charge de vos frais de justice.

5. Le dommage au local

Ce risque est un incontournable et le faire porter par une assurance est obligatoire. Que vous soyez propriétaire, locataire, ou même si vous travaillez dans un espace de co-working : vous devez assurer l'espace que vous occupez.

Parmi les dommages, nous pouvons citer le dégât des eaux, le cambriolage ou encore l'incendie. Autant de risques qu'il est impossible de prévoir, à moins de contrôler toutes les canalisations de l'immeuble 3 fois par an, ou de vivre dans un coffre-fort.

6. La cyberattaque

Le postulat est simple : depuis la crise sanitaire, plus aucune entreprise n'est à l'abri. Si vous travaillez de près ou de loin avec un système informatisé pour stocker des informations clients, recevoir des paiements, ou tout simplement pour communiquer, vous êtes exposé.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Le client d'un site e-commerce remarque des mouvements suspects sur son compte bancaire. Il réussit à remonter jusqu'à la transaction et une faille de sécurité est alors identifiée. Ce sont plus de 250 empreintes de cartes qui sont compromises et autant de clients à prévenir.</p></div>

Coût total de l'opération pour le site marchand : 35,000€.

___

Retrouvez ce tour d'horizon des risques les plus courants en 2021, dans notre livre blanc :

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>On a beaucoup parlé des risques aujourd'hui (normal, c'était le sujet de l'article), mais saviez-vous qu'il existe également de nombreuses aides lorsqu'on crée son entreprise?</p><p class="highlight-text_margin-top">Grâce aux aides du Pole Emploi, au prêt à taux zéro, ou encore aux formations de la CCI, votre aventure d'entrepreneur ne fait que commencer !</p></div>

À découvrir ensuite

Ces contenus pourraient vous intéresser !

La check-list de l'auto-entrepreneur

Lancer votre propre entreprise est un projet de vie, alors autant vous préparer dès le départ pour le mener à bien.

Quelles subventions lors de la création de son entreprise ?

Une subvention pour la création d’entreprise est une aide apportée par l’État, les collectivités régionales, les associations ou par d’autres organismes.

Les aides pour les auto-entrepreneurs

En tant qu'auto-entrepreneur, et sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières comme matérielles.

Quel rôle ont les fonds d’investissement ?

Un fonds d’investissement peut aussi être appelé fonds de placement ou Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

Business Angel : comment se financer sans les banques ?

Pour financer un projet innovant à fort potentiel, les Business Angels peuvent être une bonne solution.

Comment réaliser une levée de fonds ?

La levée de fonds est une technique de financement qui consiste à faire entrer des investisseurs dans le capital social d’une société.

Comment être sûr d’obtenir un prêt professionnel ?

Le prêt bancaire à la création d’entreprise est réservé aux entreprises qui sont en cours de création et pour les projets de moins de 45 000€.

Financer son entreprise avec le crowdfunding, c’est possible !

Le crowdfunding (ou financement participatif) permet à une communauté de participer économiquement à un projet en réalisant des dons.

Comment et pourquoi participer à un concours d’entrepreneur ?

Les concours ont pour but de faire connaître les entreprises et/ou leurs projets. Les concours mettent en compétition plusieurs entrepreneurs face à un jury.

Créateurs : obtenez un prêt d’honneur pour financer votre projet !

Le prêt d’honneur est un prêt sans intérêts ni garanties que l’on s’engage à rembourser sur l’honneur.

Autoentrepreneur : quelles sont les opportunités de financement ?

Pour convaincre les banques, les autoentrepreneurs doivent prouver la viabilité de leur projet avec une étude de marché ou une expérience passée.

Le capital risque : est-ce vraiment si risqué ?

Le capital risque permet de financer de jeunes entreprises en participant à leur capital. Il permet d'augmenter les fonds propres sans augmenter l’endettement.

Réalisez une étude de faisabilité pour votre projet !

Réaliser une étude de faisabilité nécessite plus de méthode et de rigueur que de compétences techniques.

Trouvez le meilleur financement pour votre entreprise !

La question du financement pour son entreprise n’est pas toujours évidente. C’est pourquoi il est très important d’être bien renseigné sur ce sujet.

Comment choisir le bon statut freelance ?

Vous êtes entrepreneur et souhaitez devenir indépendant ? Vous ne savez pas quel statut juridique adopter pour votre entreprise ?

Créer son entreprise : Les 6 risques à éviter !

Créer son entreprise revient souvent à partir à l'aventure et à tracer son propre chemin sans vraiment savoir à quoi s'attendre.