Storytime : Comment créer son storytelling en tant que freelance ?

Date : 
27
December
2022
Durée : 
11
 min
Écrit le 
27
December
2022
 -  
Mis à jour le 
27
December
2022
Temps de lecture : 
11
 minute
 minutes
storytelling freelance
En Bref

Dans l’aventure d’un indépendant, la concurrence est un obstacle à surmonter à chaque instant. Pour vous démarquer, être mémorable, se créer un réseau, nouer des liens plus forts et engager vos clients, le storytelling est un tremplin phénoménal. L’art de raconter son histoire, si l’on voulait traduire l’expression en français, comporte de nombreux avantages, dont un particulièrement apprécié par les indépendants : il ne coûte rien, si ce n’est le temps de le créer. Mais alors, comment créer son storytelling en freelance ? Quels sont ses atouts et comment le divulguer au monde ? Réponses dans cet article…

Qu’est-ce que le storytelling pour un freelance ?

Avez-vous déjà raconté une histoire (ou écouté) sans que l’auditoire soit captivé par chacun des mots du conteur ? Nous avons tous un ami qui sait mieux raconter les anecdotes que d’autres. Cette capacité à captiver l’attention et susciter de l’intérêt grâce à une histoire, c’est le storytelling.

Ce principe existe depuis la nuit des temps : les hommes se sont toujours racontés des histoires. Son apparition dans le business date du 20ᵉ siècle, où l’on pouvait reconnaître des formes d’histoire dans les relations publiques, au travail ou pour recruter.

Aujourd’hui, toute activité peut utiliser le storytelling pour augmenter la visibilité de sa marque et créer une connexion avec son audience. De nombreuses marques utilisent cette arme dans leur stratégie marketing pour faire adhérer plus de consommateurs à l’entreprise. On pense notamment à Nike, Coca-Cola, Apple, Oasis ou Innocent.

Mais l’art de raconter son histoire n’appartient pas qu’aux grandes marques… Les freelances peuvent aussi s’appuyer sur cette approche, différente du marketing traditionnel.

Chacun vit une histoire différente, dans le monde professionnel, mais aussi dans sa vie personnelle. Votre storytelling peut être radicalement différent d’un autre indépendant du même domaine que vous : c’est ce qui fait la magie des histoires.

Quels sont les avantages du storytelling pour un indépendant ?

Acquérir davantage de visibilité et obtenir de nouveaux clients peut s’avérer difficile pour un indépendant. Les solutions de publicité possibles pour des PME, des grands groupes ou même certaines agences paraissent impossibles pour un indépendant. C’est pourquoi il est intéressant de penser différemment.

Contrairement aux grandes entreprises qui visent la vente de produits à un volume important (des millions de consommateurs), vous recherchez avant tout à être connu de votre cible. Le but étant de devenir la référence auprès des professionnels avec lesquels vous souhaitez collaborer.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Le storytelling s’inscrit dans l’Inbound Marketing : vous attirez vos clients potentiels à vous plutôt que pousser vos services auprès des entreprises. Ainsi, il ne demande aucun budget. Seulement du temps.</p></div>

Coach, consultant, développeur web, thérapeute, graphiste, rédacteur, blogueur, community manager, traducteur, photographe, vidéaste : quel que soit votre métier, créer votre storytelling comporte des avantages conséquents.

Se démarquer d'autres freelances

Lorsqu’on se lance dans le freelancing, notre visibilité peut être noyée parmi tous les indépendants proposant les mêmes services. Même après quelques années d’expérience, se démarquer reste difficile dans les secteurs concurrentiels.

Le premier atout du storytelling consiste à utiliser ses différences pour se démarquer des indépendants proposant les mêmes services. Grâce à votre parcours, vos expériences et votre personnalité, votre histoire est différente. Votre unicité résonnera chez certaines personnes.

Attirer des clients avec les mêmes valeurs

Le storytelling aide les freelances à trouver de nouveaux prospects qualifiés grâce aux canaux de communication. Avec des contenus reprenant votre ton de voix et votre personnalité, vous captez l’attention de clients potentiels qui voient de la valeur dans vos publications, se reconnaissent dans vos engagements ou dans votre parcours.

Non seulement vous créez un lien de confiance avec les lecteurs, mais vous allez même jusqu’à nouer un sentiment de proximité avec vos leads.

Être top-of-mind : le storytelling reste en tête

Lorsqu’un client potentiel vous découvre sur le web ou lors d’un événement, il n’a peut-être pas besoin immédiatement de vos services. Votre objectif principal est alors d’être la personne en tête de vos prospects lorsqu’ils auront besoin de votre offre. Pour ce faire, rien de mieux que le storytelling. Vous créez une e-réputation forte et renforcez votre visibilité auprès des personnes qui vous connaissent déjà.

Mise en situation… Avec qui préférez-vous collaborer ?

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p><strong class="bold-text">Choix n° 1 :</strong></p><p>Nathalie, une graphiste avec qui vous avez échangé 2 minutes lors d’un événement et dont vous avez la carte de visite.</p></div>

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p><strong class="bold-text">Choix n° 2 :</strong></p><p>Chloé, une graphiste dont vous suivez le contenu en ligne, qui partage toutes les semaines comment elle a commencé l’art, ses méthodes pour rester créative tous les jours, parle de ses passions pour le dessin et sa volonté de collaborer avec des entreprises aussi créatives qu’elle.</p></div>

Sans hésitation, les entreprises se tournent vers le choix n° 2. Nathalie n’a pas eu le temps de vous convaincre lors de l’événement et vous ne vous sentez pas proche de cette indépendante. Alors qu’avec Chloé, vous vous sentez en confiance, comme si vous la connaissiez déjà.

Préférez l’approche de Chloé pour rester dans la tête de vos clients.

La création de son storytelling : 5 étapes pour y parvenir

Pour bénéficier de tous les avantages du storytelling, atteindre vos objectifs et le diffuser avec plaisir sur les différents canaux, il est préférable de tenir compte de certains éléments. Ici, vous retrouverez 5 étapes simples et actionnables pour créer votre storytelling prêt à être diffusé.

Connaître sa cible sur le bout des doigts

Avant de déterminer son mode de communication et sur quels sujets accentuer ses efforts, il est primordial de prendre le temps de connaître ses clients. Pour cela, posez-vous des questions simples en y répondant avec le plus de précision possible :

  • Quelles sont les professions des personnes à qui je parle ?
  • Quels sont leurs besoins ?
  • Qu’est-ce qui leur permettrait d’accéder à leurs désirs / objectifs ?
  • Quelle est leur situation personnelle ?
  • Sur quels réseaux sociaux passent-ils du temps ?
  • Ont-ils des engagements forts / des valeurs fortes ?

Les réponses à ces questions vous permettent d’établir un persona, c’est-à-dire un client-type. Vous pouvez donc mieux cibler les attentes des clients, créer un storytelling adapté à leurs attentes et leurs métiers afin qu’ils s’identifient à l’histoire.

Définir clairement son objectif

Le storytelling d’un indépendant peut être radicalement différent de celui d’un autre… Même avec la même profession ! Cela est notamment dû à l’adaptation par rapport à la cible, mais aussi par rapport à l’objectif de son storytelling.

En effet, que souhaitez-vous obtenir comme résultats grâce à votre storytelling ? Ce peut être aussi bien :

  • Attirer l’attention de clients potentiels
  • Communiquer vos valeurs pour vous rapprocher d’entreprises ciblées
  • Améliorer votre notoriété
  • Bâtir une communauté engagée
  • Favoriser la prise de contact directe
  • Générer des rendez-vous téléphoniques
  • Obtenir des inscriptions à votre newsletter
  • Diffuser votre e-book
  • Etc.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Votre objectif influe sur le storytelling et la manière dont vous allez le communiquer.</p></div>

Lister ses valeurs et ses passions

Pour un storytelling réussi et captivant, communiquer avec transparence et authenticité est indispensable. De plus, chacun a une histoire et un vécu différent. Ce qui vous rend unique et intéressant. Mais faire preuve d’originalité peut parfois paraître complexe. Évidemment, les histoires et anecdotes de la journée sont toujours un plus pour vos contenus en storytelling. Mais une méthode permet de ne jamais être à court d’idées.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Ce qui vous rend unique sont vos valeurs, vos passions, votre métier et vos centres d’intérêt.</p></div>

Sur un document dédié, prenez le temps de lister toutes vos valeurs fondamentales, celles que vous souhaiteriez défendre ou qui vous caractérisent particulièrement. Faites de même avec vos passions, vos centres d’intérêt et ce qui attise votre curiosité.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Connaître ses valeurs n’est pas toujours évident. C’est pourquoi vous pouvez utiliser une liste de valeurs, effectuer une première sélection en notant celles qui vous correspondent le plus. Puis, repassez pour une seconde sélection lors de laquelle vous gardez uniquement les 5 valeurs les plus importantes à vos yeux.</p></div>

Ces valeurs et ces centres d’intérêt vous définissent en tant qu’être humain et professionnel. Pensez à y faire écho ou les faire transparaître dans votre storytelling, votre ton de voix ou votre description.

Déterminer le ton de voix à adopter

Maintenant que vous avez déterminé vos valeurs, vous pouvez identifier le ton de voix associé à votre storytelling et votre création de contenu. D’une entreprise à l’autre, le ton de voix est radicalement différent. Prenons l’exemple d’Innocent et Pampryl. Deux marques de jus de fruits qui ne communiquent pas du tout avec le même ton de voix… Car leurs valeurs sont différentes.

À vous de choisir le ton de voix qui vous correspond vraiment. Mais qui reste adapté à votre cible. Si vous souhaitez collaborer avec les directeurs des entreprises du CAC 40, jouer sur la légèreté et l’humour vous fera manquer vos objectifs.  En revanche, cette approche est idéale pour aborder les indépendants et les start-up.

Un bon storytelling fait appel aux émotions… Pensez à créer des textes ou des récits qui vont toucher votre audience. Pour vous aider, vous pouvez utiliser le schéma narratif du monomythe. Ce concept développé par Joseph Campbell donne une structure pour raconter une histoire : le voyage du héros.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Le voyage du héros, par Joseph Campbell (version courte)Le personnage part à l’aventure.Il rencontre des défis, des tentations, des doutes et des peurs jusqu’à atteindre l’abysse : le personnage est au fond du trou.C’est là qu’il effectue sa transformation grâce à un déclic, un mentor, une aide et opère sa réparation et son ascension pour revenir au rétablissement plus fort qu’avant cette aventure.</p></div>

En utilisant les structures du récit, vous captivez à coup sûr votre audience et la transportez dans votre storytelling.

Sélectionner le format idéal pour son activité et sa cible

Maintenant que vous connaissez votre cible, vos valeurs, votre objectif et votre ton de voix, il ne vous reste plus qu’à déterminer le format le plus adéquat pour diffuser votre storytelling.

Le premier critère pour choisir son format est évidemment son métier. Vous êtes graphiste ? Partagez votre contenu sur Instagram ou Pinterest. Vous êtes rédacteur ? Préférez alors le blogging, Medium ou LinkedIn. Vous êtes vidéaste ? YouTube, TikTok ou Instagram semblent être les meilleures options.

Le deuxième critère à prendre en compte est votre cible : quel est le format qu’elle préfère ? Sur quels types de plateformes consomme-t-elle du contenu ? Si votre service s’adresse aux directeurs et cadres supérieurs, diffuser du contenu et construire votre storytelling sur LinkedIn est peut-être la meilleure option. Pour obtenir les résultats souhaités, soyez là où vos clients sont déjà.

Enfin, choisissez le format sur lequel vous prendrez le plus de plaisir ! Si vous êtes à l’aise à l’oral, face caméra mais ne savez pas enchaîner deux phrases écrites sans trois fautes d’orthographe… Préférez alors les formats comme le podcast, YouTube, TikTok ou Instagram Reels. À l’inverse, les profils introvertis préfèreront les posts rédigés, comme un blog ou LinkedIn.

Si vous vous sentez bien dans la rédaction de vos histoires, votre audience le ressentira.

Où partager son storytelling quand on est freelance ?

Comme vu précédemment, le format et la plateforme sont un choix qui découle de votre cible et votre métier. Néanmoins, les freelances aiment partager leur storytelling sur les réseaux sociaux, particulièrement Instagram et LinkedIn. Ces deux plateformes sont propices au partage de valeur, aux histoires et au développement de son personal branding.

<div class="article-highlight_component is-cta"><div class="article-highlight_emoji is_cta"></div><p>On a eu la chance de réunir une tablée d’experts autour du personal branding lors de la dernière édition de La Cordée. Le replay avec tous leurs conseils est dispo en ligne !</p></div>

Le storytelling sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui le meilleur moyen de partager votre storytelling. En effet, vous pouvez augmenter votre visibilité et construire une audience sans budget, même si vous partez de 0. Ils sont aussi efficaces, car vous pouvez détailler les pans de vos valeurs, votre personnalité, vos compétences ou vos apprentissages dans des posts uniques et différents.

Chaque jour ou chaque semaine, vous pouvez :

  • créer un post original ;
  • partager une anecdote ;
  • rédiger un post émotionnel ou au contraire humoristique ;
  • partager des vidéos et d’autres créations.

Pour susciter l’intérêt et la curiosité de vos clients potentiels.

Le storytelling sur Instagram

Avec sa plateforme de partage de photos et de vidéos, Instagram est le réseau social idéal pour partager des histoires. En effet, les formats carrousels et Reels permettent de diffuser une série d’images ou une courte vidéo au format portrait.

Vous pouvez alors jouer sur les visuels, le montage ou tout simplement raconter votre histoire, une anecdote ou un contenu à valeur ajoutée pour votre audience.

<div class="article-highlight_component"><div class="article-highlight_emoji"></div><p>Instagram propose aujourd’hui d’épingler 3 posts en haut de votre profil. L’idéal pour mettre en avant les posts reflétant le mieux votre storytelling.</p></div>

Avec la description des posts, la biographie, les Stories à la Une, Instagram est un outil intéressant pour votre storytelling et votre personal branding. Le format se prête à jouer avec les couleurs de votre marque pour créer un compte uniforme et attractif.

Partager son contenu sur LinkedIn

Pour les indépendants plus à l’aise à l’écrit ou avec une cible davantage B2B, LinkedIn est le réseau social parfait pour partager votre storytelling. Les caractéristiques mêmes du réseau social, avec la biographie, le parcours, l’expérience et les liens externes, favorisent la création d’une histoire captivante.

La création de contenu sur la plateforme peut prendre la forme d’un texte simple, d’un carrousel ou même de vidéos si vous le souhaitez. Les interactions avec les autres professionnels dans l’espace commentaires de chaque post sont aussi un moyen de faire valoir votre expertise ou votre expérience.

Le site web : un recueil d’histoire

Le storytelling est souvent plus une activité rédactionnelle que visuelle. Ainsi, quel meilleur endroit pour laisser transparaître vos histoires que votre site web ? La page d’accueil, la page “À propos” ou vos articles de blog sont d’excellents moyens de raconter vos histoires et partager vos expériences.

La page “À Propos”

La page “À propos” ou “Qui sommes-nous” est la page idéale pour partager son storytelling. En effet, vous pouvez convaincre le client potentiel en faisant appel à ses émotions par votre histoire.

Ce contenu rédactionnel est un exercice qui demande de la structure. Rappelez-vous du Voyage du héros de Joseph Campbell. Encore une fois, c’est une occasion d’utiliser votre ton de voix et partager vos valeurs avec les lecteurs.

Pourquoi ce prospect devrait-il travailler avec vous plutôt qu’une autre personne ? C’est la réponse à donner dans la section “À propos” de votre site web. Ce texte peut être utilisé pour votre biographie LinkedIn.

Les articles de blog

Sur votre site web, vous pouvez partager des articles de blog avec une thématique unique. L’opportunité pour vous d’aborder un sujet de votre expertise, des valeurs chères et fondamentales ou encore une histoire vécue au cours de vos expériences.

L’avantage des articles de blog est le partage facile sur les réseaux sociaux ou sur des groupes spécifiques. Vous pouvez alors attirer du trafic grâce à vos différentes communautés en ligne.

De même, vous pouvez traiter des sujets en lien avec votre activité professionnelle pour prouver votre crédibilité. Si vous n’avez pas de site web, vous pouvez toujours écrire des articles directement sur LinkedIn (une fonctionnalité est dédiée aux articles) ou sur la plateforme Medium.

À découvrir ensuite

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Développer son activité grace au personal branding

Quel que soit le stade de développement de votre activité, la question du renouvellement de vos clients, leur fidélisation, et la crédibilité que vous développez auprès de vos prospects fait certainement partie de votre réflexion.

5 étapes pour fixer son taux journalier en tant qu'auto-entrepreneur

En tant qu’employé, la question “qu’est-ce que je vaux ?” trouve sa réponse dans le salaire que l’on nous propose. Le sujet est tout autre lorsque détermine soi-même son salaire.

Comment augmenter ses prix en freelance ?

En fonction de vos priorités, de votre flexibilité ou tout simplement de ce que vous avez envie de développer, voici 4 manières d’augmenter votre salaire à la fin du mois.

Storytime : Comment créer son storytelling en tant que freelance ?

Dans l’aventure d’un indépendant, la concurrence est un obstacle à surmonter à chaque instant. Pour vous démarquer, être mémorable, se créer un réseau, nouer des liens plus forts et engager vos clients, le storytelling est un tremplin phénoménal.

Perfectionner son profil LinkedIn

Trouver de nouvelles missions, et des clients fidèles pour votre activité, passe par un profil LinkedIn soigné et captivant. Alors, comment optimiser son profil LinkedIn ?

Loi Spinetta : quelles obligations ?

La loi du 4 janvier 1978 dite « loi Spinetta » a instauré de nouvelles obligations dans le domaine de la construction.

PV de réception de chantier : comment ça marche ?

Lors de l’achèvement d’un projet, le PV de réception de chantier d’un artisan se manifeste par un document légal.

TJM : la clef de voute du freelance

Le Taux Journalier Moyen (TJM) doit être définit après avoir calculé l’intégralité de vos coûts car il constitue votre source de revenus.

Les CGV : définition

Les Conditions Générales de Vente sont un document émis par le vendeur qui encadre la relation commerciale.

Sortir du régime de la microentreprise

Quitter le régime de la microentreprise peut être une démarche volontaire ou obligatoire. Si vous dépassez le seuil de chiffre d’affaires autorisé, par exemple.

Startup en difficulté : comment faire face ?

Pour de multiples raisons, une startup peut connaître à un moment ou un autre des difficultés financières.

Les 5 clés d'une prospection commerciale performante

Dans cet article, nous vous livrons les 5 indispensables d’une prospection commerciale qui génère des résultats.